Record Details

Rapport de mission au Cameroun du 22 au 28 novembre 1999 : les recherches cotonnières en coopération

Archive ouverte du Cirad

View Archive Info
 
 
Field Value
 
Identifier http://agritrop.cirad.fr/6394/
Rapport de mission au Cameroun du 22 au 28 novembre 1999 : les recherches cotonnières en coopération. Capillon Alain, Deguine Jean-Philippe. 2000. Montpellier : CIRAD-CA, 13 p.
 
Relation http://agritrop.cirad.fr/6394/
http://catalogue-bibliotheques.cirad.fr/cgi-bin/koha/opac-detail.pl?biblionumber=216
 
##plugins.schemas.dc.fields.audience.name## Researchers
 
Title Rapport de mission au Cameroun du 22 au 28 novembre 1999 : les recherches cotonnières en coopération
 
Creator Capillon, Alain
Deguine, Jean-Philippe
 
Language fre
 
Date 2000
 
Publisher CIRAD-CA
 
Subject A50 - Recherche agronomique
 
Description Cette mission avait pour objectif principal de faire le point avec nos partenaires sur les recherches cotonnières actuellement menées au Cameroun et leurs perspectives d'évolution. Elle visait aussi à étudier les autres champs de collaboration pouvant intéresser le Cirad-ca et à rencontrer les chercheurs du Cirad ou nationaux travaillant dans les zones cotonnières de la sous-région. Les deux grandes orientations stratégiques du Cirad-ca, de dimension mondiale, la Nouvelle Culture du Cotonnier (Ncc) et les Systèmes sur Couverture Végétale (Scv), ont été exposées aux différents interlocuteurs nationaux et régionaux : ministre de la recherche scientifique et technique, direction des études et projets (ministère de l'agriculture), présidence et direction générale de l'Irad, centre de recherches agronomiques de Maroua, station Irad de Garoua, Sodecoton, projet de développement paysannal et de gestion de terroir (Dpgt), Prasac, Afd, Scac. Ces deux projets ont été bien perçus par l'ensemble des acteurs de la recherche et du développement, par les responsables politiques du Cameroun, par les instances de la coopération française, ainsi que par le pôle régional Prasac. Le contexte de la filière coton camerounaise est particulièrement difficile et défavorable : marché mondial morose (déficit attendu de la société cotonnière), contraintes biotiques et abiotiques de la culture frappant de nombreuses exploitations cotonnières. Dans un tel contexte et compte tenu des perspectives offertes par la Ncc, les partenaires et instances sont prêts à prendre, en collaboration avec le Cirad-ca, ce grand virage de la recherche cotonnière. L'intérêt qu'ils expriment leur permet de dépasser le pessimisme actuel et d'imaginer des pistes concrètes d'amélioration de la rentabilité de la filière (pour tous acteurs, en particulier les agriculteurs) ainsi que de la durabilité de la culture et des systèmes cotonniers. Grâce à cette adhésion des partenaires, il a été retenu que le Cameroun pouvait être un pays clé dans le dispositif global de la Ncc. Sur le plan opérationnel, le renforcement de l'équipe coton de l'Irad par un agronome du Cirad-ca a été proposé, discuté, cautionné sans réserve par l'ensemble des partenaires, et validé. Ce nouveau chercheur sera chargé, dès la prochaine campagne, de mettre en place un programme Ncc (conception et construction de nouveaux itinéraires techniques de la culture cotonnière, tenant compte des conditions rencontrées et des stratégies des agriculteurs) et de le coordonner avec tous les chercheurs présents dans le pays. L'agronome Ncc sera, comme ses collègues du programme coton du Cirad, accueilli au sein du programme coton de l'Irad. Ses activités pourraient être soutenues par la Sodecoton. Il sera également en relation avec les autres partenaires. Un accord sur la complémentarité des activités du Prasac dans le projet Ncc global mené par le Cirad-ca et ses partenaires nationaux, a été trouvé avec les responsables du Prasac. Le point sur le dispositif du programme coton du Cirad au Nord-Cameroun a été fait: - maintien de l'entomologiste en place (S. Nibouche), - maintien du poste de Csn (départ de M. Babin en février 2000), - maintien du poste de généticien (remplacement de B. Bachelier, parti le 20 novembre 1999, par un généticien pour la prochaine campagne), - arrivée d 1 un agronome Ncc pour la prochaine campagne. Ce dispositif pluri-disciplinaire du Cirad-ca complète bien l'équipe camerounaise en place et permet d'être cohérent avec le lancement d'une action Ncc au Nord-Cameroun. Rappelons aussi pour mémoire l'arrivée d'H. Guibert (Atd) le 28 novembre 1999 au sein de la composante 4 du Prasac (système de culture et d'élevage). L'ensemble des partenaires a également été sensible aux pistes offertes par les recherches sur les Scv que le Cirad-ca conduit en partenariat dans plusieurs pays. Des pratiques reposant sur la technique du "labour chimique" (semis direct) ont été vulgarisées grâce à la Sodecoton depuis de nomb
 
Type monograph
info:eu-repo/semantics/report
Report
 
Rights info:eu-repo/semantics/closedAccess